Tactique sous le soleil

- Prologue : Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) donnent le ton
- Météo estivale, jeu tactique serré et ouvert sur cette 11e édition
- Coup d’envoi demain matin de la 1ère étape

Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) ont remporté le prologue du Tour de Bretagne à la Voile avec près de 2 minutes d’avance sur le duo Le Turquais/Delapierre (Nibelis) et la paire Simon/Riou (Bretagne CMB Performance). 10 nœuds de vent, du soleil et du courant, la météo de cette mise en jambe fut à l’image de celle prévue sur l’ensemble de ce tour des côtes bretonnes : cette 11e édition sera tactique.
Coup d’envoi de la première étape vers Lézardrieux, demain, à 10h30 au large de Saint-Malo… si la brise est au rendez-vous.

 

« C’est bien, mais la messe n’est pas dite, loin de là ! Les autres ne vont pas en rester là. Il va se passer plein de choses et heureusement ! », déclarait Nicolas Lunven (Generali) à son retour à terre.

Lancés dans 10 nœuds de vent avec plus d’un nœud de courant contraire, ces huit milles de prologue ont permis aux concurrents de mettre de l’huile dans les rouages de leurs duos.

« C’était une mise en route, c’était bien de pouvoir se caler tous les deux, on ne régate pas souvent en double. Ce matin, nous nous étions donc vraiment mis en configuration régate, comme pour demain… », explique Gildas Mahé co-skipper de Nicolas Lunven.

Faites vos jeux, c’est l’été !

Cette heure et demie de course disputée dans une petite brise contre un fort courant au départ fut à l’image des conditions météo qui attendent les concurrents dans les jours à venir. « On se prépare à un beau Tour de Bretagne avec une météo, au moins jusqu’au milieu de semaine prochaine, clémente, anticyclonique avec des vents assez faibles et changeants : il va y avoir du jeu ! Mais il paraît que Gildas Mahé aime bien ça… », sourit Nicolas Lunven.

« C’est l’été ! », confirme Jean Coadou, Directeur de course. « Nous bénéficierons d’un régime de vents de 8 à 15 nœuds de secteur Est, renforcé de brises thermiques. » Des conditions qui devraient sensiblement ouvrir le jeu tactique.

Pas de système dépressionnaire à l’horizon pour la semaine à venir. Pas de longs et stratégiques bords de près au programme donc, mais de la tactique fine, façon dentelle, avec du placement, précis, du jeu avec les courants, inévitable. La flotte devrait ainsi évoluer de façon relativement groupée, accentuant encore l’enjeu de chaque décision tactique.

Précision, anticipation, coordination

« La communication à bord, c’est très important », prévient Gildas Mahé. « Nous nous sommes très clairement répartis les rôles : je ne m’occupe que de la marche du bateau, Nico s’occupe du reste. Sur les petits parcours, il faut prendre des décisions très vite. C’est la seule façon d’être réactif et efficace. On discute de la stratégie en amont, bien sûr, on a un schéma établi qui me permet de prendre le relais si besoin, mais chacun doit garder son rôle. »

Le ton est donné : ces huit jours de course, avec huit parcours côtiers ou construits au programme, seront particulièrement disputés. Précision, anticipation, coordination : le jeu va être intense et passionnant.

 

Classement prologue

1: "Generali" Lunven Nicolas / Gildas Mahé

2: "Nibelis" Tanguy le Turquais / Quentin Delapierre

3: "Bretagne - Credit Mutuel Performance" Sebastien Simon / Vincent Riou

4: "Bretagne - Credit Mutuel Espoir" Pierre Rhimbault / Christian Ponthieu

5: "Saferail" Damien Cloarec / Bruno Jourdren

6: "Seacat Services" Alan Roberts / Sam Goodchild

7: "Skipper Macif 2015"  Charlie Dalin / Martin Le Pape

8: "Teamwork"  Justine Mettraux / Bryan Mettraux

9: "Sateco"  Benjamin Dutreux / Morgan Lagravière

10: "Gedimat"  Thierry Chabagny / Fred Duthil

 


Sélectionner un des précédents communiqués


      Nos Partenaires