Le tour de Bréhat pour Douguet/Troel, le général provisoire pour Generali

Corentin Douguet (tenant du titre) et Simon Troël (NF Habitat) s’offrent le tour de Bréhat, course n° 2 de ce Tour de Bretagne à la Voile. Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) 2e , prennent la tête du classement général provisoire. Adrien Hardy et Thomas Ruyant (Agir Recouvrement) fort de leur 3e place du jour, grimpent sur la 2e marche du podium provisoire. Le duo Dalin/Le Pape (Skipper Macif) 3e et 8e, complètent ce podium à 1 petit point d’Agir Recouvrement… 
Bref, la journée fut intense, magnifique : le Tour de Bretagne à la Voile 2017 est bel et bien lancé. Demain midi, départ de la course de nuit vers Camaret…

Quel jeu et quel spectacle ! Pour la toute première fois de l’histoire du Tour de Bretagne à la Voile, la flotte des Figaro Bénéteau a fait le tour de l’ile de Bréhat : un parcours magnifique, qui a offert un terrain de jeu complexe et varié aux 24 duos de l’épreuve.

Le courant, facteur tactique majeur
Les concurrents se sont d’abord dégagés des puissants courants du chenal du Trieux puis du Ferlas au moteur avant de s’élancer sur un tour de l’archipel dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
Dès les premières minutes, le courant fut un facteur tactique majeur sur ces 20-25 milles de régate au contact.

Le départ, lancé en début de marée descendante, dans une légère brise de 5 - 6 nœuds, imposait aux coureurs de négocier un premier bord de largue contre un courant déjà bien présent. Une fois enroulée la marque de parcours la plus sud, la Basse Saint-Brieuc, les figaristes ont entamé un long bord de près avec le jusant, jusqu’au nord de Bréhat. La descente par l’ouest de l’archipel costarmoricain s’est jouée sur un enchainement d’empannages, vent arrière, avec un courant de travers toujours plus puissant. Le vent alors faiblissant a poussé le comité de course à raccourcir le parcours de quelques milles.

Jolis coups et contre-perf
Très vite, un trio s’est un peu détaché du peloton : Generali (Lunven/Mahé) a pris la tête dès le départ, talonné par NF Habitat (Douguet/Troël) et les carantécois Cloarec/Jourdren (Saferail). Les Lorientais Adrien Hardy et Thomas Ruyant (Agir Recouvrement), dans le top 6 jusqu’aux passages des balises nord de Bréhat, ont joué un joli coup sur la descente vers Lézardrieux et gagnent 3 places. Les grands perdants du jour sont en revanche les vainqueurs d’hier : Thierry Chabagny et Fred Duthil (Gedimat) terminent cette deuxième course en 17e position.


En effet, tous les résultats comptent dans le classement final, chaque contre-performance pèse lourd. Mais il reste encore cinq courses à disputer, et nul n’est à l’abri…

Corentin Douguet et Simon Troël (NF Habitat) : « C’était une régate intense… une de plus ! Le premier bord a été assez déterminant. Après, il s’est passé beaucoup de petites choses, mais on s’en est pas mal sortis !
Quand on a appris la réduction de parcours, on était plutôt contents…
Pour la suite de l’épreuve, il n’y a aucun calcul à faire pour le moment. A part Generali qui fait la bonne opération avec deux places de 2e, ça va distribuer encore beaucoup. Il y a un groupe de 10 – 15 bateaux super homogène où tout le monde navigue bien et propre. Ça va se jouer sur plein de petits détails, sans doute jusqu’à la fin.
On va savourer cette belle victoire, une première pour Simon sur le circuit Figaro Bénéteau et une première victoire de manche pour moi sur cette épreuve, que j’avais pourtant remporté il y a deux ans (avec Christian Ponthieu)…»


Coup d’envoi demain midi de la grande course vers Camaret où les concurrents sont attendus mardi matin.

Classement de la 2ème course

Classement général après 2 courses


Sélectionner un des précédents communiqués


      Nos Partenaires