La grande course pour le duo Skipper Macif !

Martin Le Pape et Pierre Quiroga (Skipper Macif) remportent la deuxième étape de ce Tour de Bretagne à la Voile 2019 entre Saint-Malo et Brest à l’issue d’un final à la mode match-race devant Pierre Leboucher/Benoit Hantzberg (Guyot Environnement) et Alexis Loison/Fred Duthil (Région Normandie). « Et le bonus c’est que cette victoire compte double, mais il en reste quelques-unes ! » souri Pierre Quiroga.


  • Etape 2
  • Ils ont dit...
  • Programme du Tour de Bretagne à la Voile
  • Photos téléchargeables

 

Tour Bretagne Voile 2019 :                                 © Pierrick Contin


« C’était intense ! » « On a explosé tous les routages ! » « On était sous l’eau, de chez sous l’eau… » « C’était bien de faire une grande course… ». Ils ont le sourire et les yeux rougis de sel, les premiers concurrents de la grande course du Tour de Bretagne, ravis d’avoir réussi à composer avec les pièges tactiques des premières heures de course et d’avoir ensuite su maîtriser leurs Figaro 3 dans les conditions musclées de la deuxième partie de course.

C’est costaud quand même…
Dès la première nuit, au large du Cap Fréhel, il a fallu être dessus, dans la pétole, pour optimiser chaque risée, se placer en vue de la transition météo à venir. Ensuite, sur la montée vers les côtes anglaises, il a fallu jouer fin : stratégie toujours, vitesse aussi forcément, avec les changements de voiles opportuns, tout en préservant les bonhommes en vue de la deuxième transmanche… « Parce que là, ça a été sport ! C’est costaud quand même… », avouent même les plus aguerris.

257 milles à rebondissements
On final, on retrouve assez logiquement des favoris aux avant-postes, mais aucune hiérarchie n’a jamais été franchement établie tout au long de ces 257 milles à rebondissements. Ça joue serré, au contact, le jeu est ouvert : c’est une des marques de fabrique du Tour de Bretagne à la Voile.

Une belle opération
Au classement général provisoire, qui sera établi à l’arrivée de l’ensemble de la flotte, les duos Le Pape/Quiroga (Skipper Macif), Mahé/Lagravière (Breizh Cola / EquiThé), Loison/ Duthil (Région Normandie) pourraient faire une belle opération…

Demain, pas de course. Cette journée off sera bienvenue notamment pour ranger et sécher les Figaro 3, avant la prochaine étape vers Concarneau, mercredi.

Classements à suivre...


Ils ont dit...

Martin Le Pape et Pierre Quiroga (Skipper Macif), Vainqueurs
« On a tout fait pour pouvoir la gagner. C’est à dire qu’on n’a jamais été en position de ne pas pouvoir faire ce que l’on voulait faire. On est hyper contents : on a vraiment suivi notre stratégie établie avant le départ. Et ça a payé. Juste sur la fin, certes, mais on a toujours été en position d’attaquer. On a profité que Guyot empanne un peu tôt pour faire l’extérieur et passer devant. 
C’était chaud ! Dans le goulet, le bout-dehors de Guyot Environnement était dans le tableau arrière : il ne fallait pas se déconcentrer ! C’était ambiance match-race ! 
On s’est fait mal, il a fallut faire beaucoup de changements de voiles, de réglages. A chaque fois qu’on avait un doute, on a fait l’effort de matosser, de mettre la bonne voile. Heureusement qu’on était en double ! Elle était copieuse cette étape.
On a eu jusqu’à 37 nœuds, 23 nœuds de vitesse du bateau : c’était engagé, ça allait vite, il fallait être concentrés. On était un peu crispés. Mais on a pas eu de casse, le bateau était bien préparé, on était en confiance grâce à ça. 
Et c’est bien d’avoir fait ce test dans du vent fort en double en vue de la Transat AG2R La mondiale.
Le bateau va bien, on a écopé pas mal, mais comme n’importe quel bateau. Le bateau est super agréable : on a eu 35 nœuds, sous petit spi et GV haute, il fallait rester concentrés, mais le bateau allait tout seul… »

Pierre Leboucher et Benoit Hantzberg (Guyot Environnement), 2emes de la grande course.
« On est allé plutôt très vite. Côté stratégie ça s’est bien passé. Il a fallu gérer le passage du Cap Fréhel, puis la transition à suivre. On a réussi à bien se placer, et après, c’était vitesse, changement et choix de voiles : c’est là que ça s’est joué.
Mais, à l’arrivée, on était trop pressés : on a tourné le coin un peu trop vite dans la rade, on est tombé dans un dévent dans le goulet, les Skippers Macif sont passés, ils ont bien joué !
On n’avait encore jamais eu des conditions comme ça en Figaro 3 pendant aussi longtemps. On a quand même deux Transmanches en 24h !... On a mis toutes les voiles, toute la garde-robe y est passée. On n’a rien cassé… et on a bien rigolé ! »

Alexis Loison et Fred Duthil (Région Normandie) 3èmes de la grande course
« Avec Fred on s’était dit que c’était l’étape à ne pas louper parce qu’elle comptait double : on fait un podium, on est contents ! On a fait des pointes à près de 25 nœuds, c’était physique, très humide, mais ça restait gérable.
C’était intense ! Il a fallu d’abord gérer la pétole du départ et réussir à faire avancer la bourrique ! C’était serré ! Pas facile de se reposer, on s’est bien relayés avec Alexis. Mais le bateau est sport ! Ca va vite ! Les manœuvres ne sont pas évidentes. Et on est sous l’eau, complètement sous l’eau, tout le temps… »


Programme complet du Tour de Bretagne à la Voile 2019

  • Saint-Quay-Portrieux - 3 au 7 septembre 
    Port d'escale : Port d'Armor

3 Septembre : 14h00 Contrôles de jauge et sécurité
4 Septembre : 09h00 Contrôles de jauge et sécurité
11h00 Ouverture du Village
5 Septembre : 09h00 Contrôles de jauge et sécurité
16h30 Briefing concurrents
18h00 Présentation des équipages
6 Septembre : 09h00 Contrôles de jauge et sécurité
10h00 Conférence animée par Pierre-Yves Lautrou
14h00 Prologue (15 miles)
7 Septembre : 10h30 Saint-Quay-Portrieux – Saint Malo (44 miles) 

  • Saint-Malo - 7 et 8 septembre 
    Port d'escale : Bassin Vauban

7 Septembre : 16h00* Arrivée de l’étape 1
8 septembre : 18h00 Départ étape 2 / Saint-Malo – Brest (285 miles)

  • Brest - 10 et 11 septembre 
    Port d'escale : Marina du Château

10 septembre : 10h00* Arrivée de l’étape 2
11 septembre : 8h00 Départ étape 3 / Brest – Concarneau (66 miles)

  • Concarneau - 11 au 13 septembre 
    Port d'escale : Port de plaisance

11 septembre : 18h00* Arrivée de l’étape 3
12 septembre : 11h00 Départ étape 4 / Concarneau – Concarneau - Grand Prix Guy Cotten (36 miles)
17h00* Arrivée de l’étape 4
13 septembre : 11h00 Départ étape 5 / Concarneau – Larmor Plage (26 ou 34 miles)

  • Larmor Plage - 13 et 14 septembre 
    Port d'escale : Port de Kernével

13 septembre : 16h00* Arrivée de l’étape 5
14 septembre : 11h00 Départ étape 6 / Larmor Plage – La Trinité-sur-Mer (26 ou 38 miles)

  • La Trinité-sur-Mer - 14 septembre 
    Port d'escale : Port de la Trinité-sur-Mer

14 septembre : 16h00* Arrivée de l’étape 6
19h00 Remise des prix


* Heure estimée d’arrivée - Soumis aux conditions météo


Sélectionner un des précédents communiqués


      Nos Partenaires